Est-ce que Gabor Maté Sacrosanct?

Permettez-moi de commencer par rendre hommage aux soins médicaux dévoués et humains de Gabor Maté pour les toxicomanes des quartiers défavorisés de Vancouver, sous les auspices de la Portland Hotel Society, où j'ai passé quelque temps.

En outre, permettez-moi de noter que Gabor et moi partageons quelques préceptes fondamentaux sur la dépendance:

  1. La dépendance n'est pas limitée aux drogues et à l'alcool
  2. La dépendance n'est pas génétiquement déterminée
  3. Ce qui signifie que les gens acquièrent des tendances addictives au cours de leur vie

Pour Gabor, cela se traduit par un traumatisme über alles-il croit que chaque cas de dépendance est traçable à une expérience traumatique de l'enfance. De plus, soutient-il, ce traumatisme cause des lésions cérébrales permanentes, laissant les personnes prédisposées à devenir dépendantes – voire dépendant – de leur vie entière.

Cela crée l'ensemble de problèmes suivants:

  1. La plupart des personnes traumatisées ne deviennent pas dépendantes. Les toxicomanes de Vancouver que Gabor a traités, et avec qui j'ai visité, sont à l'extrémité du spectre des personnes qui ont subi un traumatisme grave et répété dans leur vie.
  2. Peut-être le plus important de tous, la plupart des gens qui deviennent dépendants le surmontent.
  3. Mettre l'accent sur le traumatisme des gens n'est pas un moyen efficace de combattre la dépendance. De plus, forcer les gens à accepter qu'ils ont été traumatisés rend la guérison plus difficile et peut, en soi, être traumatisant.

Mais le mouvement des traumatismes Maté est devenu un raz-de-marée écrasant en Amérique du Nord et dans le monde entier.

Ma première analyse du travail de Gabor Maté, publiée dans Psychology Today Blogs en 2011, «L'allure séductrice (mais dangereuse) de Gabor Maté», qui compte 110 000 vues et a compté, a produit un véritable glissement d'attaques, le plus récent d'Anonymous:

C'est de la diffamation complète! Et, pourquoi Psychology Today accepterait de publier cet article?! Incroyable.

La réponse à l'article (écrit avec Alan Cudmore, spécialiste de la jeunesse au Centre canadien de toxicomanie et de santé mentale), que je considérais comme une critique raisonnée des données sur les conséquences des traumatismes réels ou présumés vit, montre que Maté est sacro-saint, hors de portée de tout commentaire critique, une sorte de nouvel AA. (Gabor loue les Alcooliques Anonymes, avec impuissance et contrition, comme «essentiels». *)

Quand j'ai rencontré Gabor en 2013 (que j'ai décrit sur Substance.com) ostensiblement (je pensais) pour chercher le rapprochement, cela a donné à Maté l'opportunité d'utiliser avec moi sa technique brevetée, non sollicitée, pour dénicher le traumatisme d'une personne. prouver son point.

Claire McConnell, une activiste canadienne au nom de jeunes personnes LGBT qui ont des problèmes de toxicomanie, m'a récemment écrit:

La raison pour laquelle je vous écris est que, il y a neuf ans, quand [l'enfant de Claire] était dans un programme de traitement pour jeunes en résidence et que je me débattais dans mon rôle de parent, j'ai assisté à une conférence à Toronto. et l'un des présentateurs était Gabor Maté. Il a parlé lors de sa présentation de la façon dont toute la dépendance est (au moins comme je l'ai entendu) en raison de mauvais parents. J'ai eu beaucoup de mal à entendre ça. Je me sentais assez coupable de ce qui s'était passé (j'étais en thérapie pour faire face à tout ce qui se passait) et maintenant il confirmait toutes mes pires craintes – c'était de ma faute. Je suis allé vers lui après et j'ai essayé de lui parler de sa position à ce sujet. Il était condescendant et dédaigneux et, fondamentalement, m'a dit que je n'avais manifestement pas encore compris «ce que j'avais fait» pour créer la situation. Il m'a laissé littéralement tremblant de rage.

Je respecte le travail qu'il a fait avec la population de Vancouver, mais je trouve profondément troublant son point de vue sur les toxicomanies. Et si vous le questionnez ou le défiez, c'est évidemment vous qui êtes en faute, donc il n'y a aucune chance de dialogue sain. Vous achetez dans l'ensemble du paquet ou vous avez tort. Ce n'est jamais une position saine à prendre. Mes amis savent ce que je ressens pour lui. Ce matin un de mes amis qui travaille aussi dans les addictions m'a envoyé ton article sur ton petit-déjeuner avec lui. Je me sentais tellement émancipé après l'avoir lu (j'ai, en passant, résolu ma culpabilité à propos de "ai-je causé cela?"). Je suis entièrement d'accord avec ce que vous avez dit, et c'était tellement génial de le lire. Je n'ai jamais rencontré quelque chose avant que cela ne le défie. Donc, merci beaucoup d'avoir écrit l'article.

La description de Mme McConnell de sa brève interaction avec Gabor soulève deux questions: Anonyme l'accuserait-elle de diffamation? Et Gabor l'a-t-elle traumatisée? Je discute des inconvénients de l'approche de Gabor en matière de traumatisme dans mon livre avec Ilse Thompson, Recover !: Un programme d'habilitation pour vous aider à arrêter de penser comme un toxicomane et à réclamer votre vie, qui propose une alternative de pleine conscience.

Mon prochain article est un compte rendu à la première personne de la façon dont Gabor porte atteinte à quiconque dans ses ateliers qui a la témérité (et il faut du courage) pour affirmer que leurs dépendances ne sont pas dues à un traumatisme. En ce qui concerne les critiques de mon poste d'écriture, considérez si vous avez été complice de produire un traumatisme de cette façon.

_______________________________________

* "Les principes des 12 étapes sont essentiels: La reconnaissance de l'impuissance face à la dépendance. Vous gagnez du pouvoir et mettez fin à votre déni en reconnaissant votre impuissance. . . . Le vide spirituel est adressé par cette reconnaissance d'une puissance supérieure et ensuite, bien sûr, cela se répète à travers l'inventaire moral de vos comportements et leurs effets sur les autres. "

Related of "Est-ce que Gabor Maté Sacrosanct?"