Une option de retrait est-elle le moyen d’augmenter les dons d’organes?

Quels sont les problèmes liés à l’utilisation d’un système de désinscription dans le don d’organes?

L’idée d’un système de refus consiste à enregistrer automatiquement tout le monde et à présumer de consentir à faire un don. Si vous ne le souhaitez pas, vous devez vous retirer du registre, alors qu’un système de consentement nécessite le consentement explicite de votre don et indique sa volonté. .

Cependant, la plupart des systèmes législatifs relatifs aux dons d’organes, qu’ils adhèrent ou non, incluent une clause permettant aux membres de la famille de prendre la décision finale.

Le service national de santé du Royaume-Uni, Blood and Transplant, a annoncé en 2016 que plus de 500 familles avaient opposé leur veto aux dons d’organes depuis avril 2010, bien qu’elles aient été informées que leur proche était inscrit au registre des dons d’organes du NHS. Cela se traduit par environ 1 200 personnes qui ne bénéficient d’aucune greffe susceptible de sauver des vies. Les projets d’introduction d’un système de désinscription en Angleterre d’ici à 2020 sont en cours de discussion au parlement, mais nos résultats suggèrent que cela crée une ambiguïté et ne réduira pas les taux de veto de la famille.

Dans trois expériences de notre étude, des participants américains et européens de pays dotés d’un système de participation ou de refus par défaut se sont vu présenter un scénario fictif et ont été invités à assumer le rôle de tiers pour juger de la probabilité qu’un Le «véritable souhait» de chaque individu était de donner ses organes, étant donné qu’il était enregistré pour faire un don.

Dans l’ensemble, quel que soit le pays d’origine des participants, ils ont perçu la préférence sous-jacente du donateur de donner comme étant plus forte dans les systèmes par défaut d’inscription par choix et obligatoire, par rapport aux systèmes par opt-out par défaut et par donneur obligatoire.

Ce que nous montrons, c’est qu’il est plus difficile de juger des souhaits sous-jacents du défunt s’il était inscrit sur un registre de désinscription et obligatoire. Pourquoi? Parce que faire un choix libre indique votre préférence, et si vous ne parvenez pas à faire un choix actif et que vous êtes inscrit au registre des donneurs, il n’est pas clair si vous voulez vraiment donner vos organes. Cela est important car si, en cas de décès, vos proches devaient décider quoi faire, ils pourraient opposer leur veto au don d’organes s’ils ne pouvaient dire avec certitude quels étaient leurs souhaits sous-jacents.

En 2017/18, 6 044 personnes au Royaume-Uni attendaient une greffe, tandis que 411 patients étaient décédés dans l’attente de cette liste. De même, cette année, aux États-Unis, plus de 114 000 personnes sont sur la liste d’attente pour recevoir un organe et on estime que 20 personnes meurent chaque jour en attendant.

Pour traiter de tels problèmes, des interventions comportementales, telles que des changements de cap, ont été utilisées pour proposer des solutions pratiques basées sur des recherches économiques psychologiques et comportementales.

Un exemple de coup de pouce est un défaut automatique, comme ceux souvent utilisés dans le système législatif du don d’organes. La raison d’être d’un défaut automatique est qu’elle peut combler le fossé entre une bonne intention et l’effort nécessaire pour la mettre en pratique.

Nos résultats sont importants car ils remettent en cause les efforts de nombreux passionnés de nudge pour promouvoir l’utilisation des valeurs par défaut de désinscription dans le don d’organes. Nous montrons que seuls les registres de dons à choix actif reflètent les souhaits sous-jacents du donateur.

Pour aider à augmenter les taux réels de dons d’organes, nous avons besoin d’un plus grand nombre de coordonnateurs des greffes travaillant avec les familles pour les aider à comprendre les problèmes avant de faire face à une décision monumentale et pénible. Nous devons également offrir aux gens un moyen d’indiquer explicitement ce qu’ils souhaitent faire. Cela devrait impliquer une déclaration d’intention exprimée si leur souhait est de faire un don, ou une déclaration d’intention exprimée s’il ya une objection à faire un don. Cela réduit l’ambiguïté en essayant de déduire ce que l’on voulait faire quand il s’agit de donner leurs organes.

http://discovery.ucl.ac.uk/10048768/1/Lin_Osman_Harris_Read_2018_JepApp.pdf

Références

Lin, Y., Osman, M., Harris, AJ, et Read, D. (2018). Souhaits sous-jacents et choix nudés. Journal of Experimental Psychology: Applied.

  • Parler à votre adolescent à propos du suicide
  • Pourquoi les expériences précoces sont-elles importantes?
  • Mettez le «A» dans le TDAH!
  • Shed the Ego: une équipe de soins de santé multidisciplinaire en évolution
  • Quelle est la clé pour les adolescents à obtenir le bonheur des écrans?
  • Comprendre et gérer les flashbacks
  • 3 facettes fondamentales du narcissisme, du malin à l'adaptif
  • Pouvez-vous livrer le bonheur?
  • Mauvaises nouvelles
  • Leaders Afro-Américains Polyamoureux
  • Filles non aimées et la question de la maternité
  • L'alimentation de votre enfant est-elle optimisée pour ses performances cognitives?
  • Thérapie par exposition graduée en réalité virtuelle pour l'anxiété
  • Parkinson prend son péage sur les aidants naturels
  • La sexualité peut-elle être "guérie"?
  • Epigénétique de l'environnement par le père du champ
  • Échec de la compassion: un nouveau paradigme
  • Comment l'incarcération de masse nuit à la santé des États-Unis, en cinq graphiques
  • Avez-vous un mariage «raté» ou «brisé» ou êtes-vous un célibataire?
  • Changez votre esprit, changez votre argent
  • Le coût mortel de la censure du CDC
  • La psychologie prédit-elle vraiment le comportement?
  • Pourquoi les directives de l'APA pour la santé mentale des hommes sont-elles mal orientées?
  • Quand les enfants ont des cauchemars
  • Résilience humaine immigrante
  • Est-il plus facile, ou plus difficile, de s'occuper d'un enfant introverti?
  • Comment les vacances peuvent aider ou nuire à votre relation
  • Trésors cachés: des femmes vétérans dans le leadership
  • Cinq façons pour les professeurs d'aider les étudiants atteints de maladie mentale
  • «We-Talk» est lié à des relations plus heureuses et plus saines
  • Stressing Out Stress
  • Soulager la culpabilité et la honte de la classe moyenne
  • Contrer l'impact d'un monde stressant
  • Ce que les femmes recherchent vraiment chez un partenaire
  • Le côté social de la nicotine
  • 5 petites choses (grandes) pour faire de la nouvelle année un meilleur